Séduction et résistance : combien de temps avant de dire oui au grand amour ?

Symbole d’unité, de partage, d’entraide, tomber amoureux est l’une, ou du moins la meilleure chose qui puisse surveiller la vie d’un individu, après une journée ou 365 jours de conquête de celle ou celui qu’il aime. 

En effet, si pour certains, conquérir le grand amour est une simple formalité ou un coup de poker, d’autres sont obligés de supporter les caprices de la gent féminine pendant plusieurs mois, jusqu’à un an même. À croire le romancier français Henri Beyle, il suffirait d’un très petit degré d’espérance pour causer la naissance de l’amour, ce qui nous pousse à nous demander la raison qui pourrait pousser une femme à résister à la séduction des gentlemen pendant longtemps. Est-il vraiment nécessaire de réfléchir avant de se lancer dans une aventure amoureuse ? Le vrai amour dépend-t-il réellement du nombre de temps mis pour faire attendre un homme ? Ces questions font partie de l’ensemble des interrogations que plus d’un se pose pour tenter de comprendre la réticence des femmes pendant une conquête amoureuse.

Dans le cadre de cet article, nous avons contacté plusieurs de nos internautes pour savoir ce qu’ils pensent sur l’échéance d’une conquête amoureuse. Sans ambages, la majorité des sujets questionnés, soit 85% pour l’enquête, estime que ça ne devrait pas durer plus d’un mois en fonction des sentiments éprouvés pour le séducteur. Selon Ronald Toussaint, étudiant en génie civil, la notion du temps n’est pas importante quand on se lance dans une quête de cœur. Pour lui, le plus important est le comportement de l’amante qui est parfois déterminant pour savoir si on est sur la bonne voie. « Une fille amoureuse ne peut pas le cacher », soutient le jeune étudiant, qui toutefois juge nécessaire qu’elles prennent un peu de temps pour réfléchir.

Herbyson Jean Charles, étudiant en infographie, rejette d’un rejet de main l’idée qu’un homme puisse prendre une année avant de convaincre une princesse de sa bonne foi. « Yon bon flanè pap pran plis pase 3 mwa pou gate yon fi e fè l fòl amourez », a fait savoir le graphiste, un fervent partisan de la thèse qu’une fille amoureuse ne peut pas résister plus d’un mois au charme de son conquérant.

Pour sa part, la mannequin Bertine Pyram pense que le nombre de temps d’une conquête varie d’une fille à une autre en fonction de leur expérience, leur éducation, leur attente… « Au commencement, une femme/fille peut ne rien ressentir pour un homme, mais à force de l’écouter elle peut apprendre à l’aimer », poursuit la communicatrice qui croit que tout se repose sur la patience et la volonté du séducteur pour atteindre l’objectif final. Plus loin, elle avoue que certaines femmes sont contraintes de prendre du temps avant de répondre affirmativement, parce qu’elles ne veulent pas paraître faciles aux yeux de leur futur amant et échapper du même coup aux critiques négatives de la société.

« Depi w renmen moun lan pa gen rezon pou kite l ap soufri », déclare Samantha Carrie, étudiante finissante en cosmétologie. Cependant, elle fait partie des 20% des internautes qui croient dur comme fer qu’une fille doit prendre au moins 6 mois avant de répondre affirmativement aux charmes de son conquérant. « Lè yon fi renmen yon gason li kanpe sou kapris non selman ou fè gason an soufri ou fè tèt ou soufri tou », poursuit l’esthéticienne qui dénonce certaines filles qui, selon elle, s’adonnent dans une relation amoureuse juste pour satisfaire leurs besoins matériels.

Comme il n’est écrit nulle part, la rédaction de Entretien 2000 ne saurait vous dire exactement après combien de temps d’observation vous devez dire « oui » à votre nouveau partenaire. Néanmoins, nous vous encourageons vivement à bien connaître votre conjoint avant de le présenter à la famille. Prenez tout le temps qu’il vous faut avant d’amener l’autre à la maison.

A LA UNE

Sous la tonnelle de l’union : Infinity FA allume sa quatrième bougie

Sous la tonnelle de l’union : Infinity FA allume sa quatrième bougie

Salia ÉdouardFeb 16, 20243 min read

L’organisation Infinity FA tourne cette année la page de son quatrième anniversaire. Autour du thème ”Fòs nou se nan linyon”, plusieurs activités socio-culturelles sont prévues pour célébrer cette fête le 23 mars 2024, annonçant déjà la couleur. Depuis quelque temps,…

ESKE BWÈ KLEREN BAY MESYE YO ANDIRANS VRE NAN RELASYON SEKSYÈL? E|15

ESKE BWÈ KLEREN BAY MESYE YO ANDIRANS VRE NAN RELASYON SEKSYÈL? E|15

Equipe RedactionFeb 14, 20241 min read

Nan chache plezi oubyen pou yo bliye problèm yo, anpil moun bwè alkòl san yo pa janm konn ki efè negatif twòp alkòl genyen sou sante yo. Nan nimewo Koneksyon Sante jodia n ap prezante w kèk enpak lè yon…

Le paradoxe de la Saint-Valentin : entre romantisme et exigences matérielles

Le paradoxe de la Saint-Valentin : entre romantisme et exigences matérielles

Equipe RedactionFeb 14, 20248 min read

On avait peut-être nos premières dents de lait lorsque le mot Saint-Valentin nous parvenait aux oreilles pour la première fois. En grandissant, on en a appris beaucoup plus, mais cerner l’idéal de ce jour qui se doit d’être marquant tous…

L’amour à distance : loin des yeux, loin du cœur ?

L’amour à distance : loin des yeux, loin du cœur ?

Joame BaptisneFeb 12, 20247 min read

L’absence est à l’amour ce que le vent est au feu ; il éteint le petit et allume le grand. En effet, ce sont les événements de la vie, tels que l’exode massif vers les États-Unis, un travail à l’étranger,…

Haïti sous l’emprise des gangs : terre propice au développement du phénomène des enfants Soldats

Haïti sous l’emprise des gangs : terre propice au développement du phénomène des enfants Soldats

Jassaï MerzyFeb 12, 20245 min read

Dans l’ombre des conflits, des milliers d’enfants subissent une violation flagrante de leurs droits fondamentaux en étant enrôlés de force dans des groupes armés à travers le monde. Leur innocence est sacrifiée sur l’autel de la guerre, leur enfance brisée…

2 Comments

  1. Bon flannè ou pa. Personne n’a le monopole sur la quantité de temps que ça doit prendre pour conquérir le cœur d’une fille/femme. Il y a trop de facteurs qui peuvent rentrer en compte. Je suis totalement d’accord avec l’ingénieur civile

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *