À la rencontre de Franso Jean qui souffle une nouvelle bougie

Parmi tous les fils que le département du Nord a vu naître, Franso Jean se distingue particulièrement. Ce 23 mars, il célèbre l’ajout d’une année de plus à sa vie.

Il y a plus de vingt ans, à Desravines, la famille Jean a accueilli son dix-septième enfant. Dès l’âge requis pour aller à l’école, Franso a fréquenté les institutions scolaires de sa ville natale, le Cap-Haïtien. À la fin du secondaire, il a migré vers la capitale pour poursuivre ses études universitaires, avec un intérêt marqué pour le droit, les sciences de l’éducation et la communication.

Ce choix peut sembler prévisible. Dès son plus jeune âge, Franso était passionné de lecture et montrait déjà un intérêt pour la prise de parole en public. Ses diverses interventions à l’église baptiste Sel et Lumière, une communauté où il a évolué et contribué en tant que rédacteur, en sont la preuve. Ce choix s’est avéré fructueux, puisque M. Jean a occupé le poste de responsable de la communication chez KOZE JEN YO, une organisation sociale.

De plus, choisir le droit était une décision judicieuse. Fort de son amour pour les enfants et de son respect pour leurs droits, il a fondé le club national Cordon d’argent (CANA CLUB), qui vise à promouvoir les droits des enfants. Le domaine juridique n’a cessé de sourire à Franso Jean, avant-dernier enfant de la famille Jean. Aujourd’hui, le natif de Borgne est responsable juridique national au sein de la structure KOZE JEN YO.

Malgré son dévouement à son travail, Franso trouve toujours un peu de temps pour lire, écrire ou jouer au football, afin de se libérer du stress de la vie et de se ressourcer, sans jamais perdre de vue son rêve de figurer parmi les meilleurs avocats haïtiens et, plus précieux encore, de diriger la première république noire.

Il est à noter que, à seulement vingt-six ans, l’actuel présentateur de “Droit au quotidien” sur Entretien 2000 a déjà à son actif un ouvrage.

Que cet anniversaire vous apporte longévité et succès, Monsieur Jean.

A LA UNE

L’éducation à distance en Haïti : entre défis et opportunités

L’éducation à distance en Haïti : entre défis et opportunités

Joame BaptisneApr 9, 20246 min read

La formation à distance est en plein essor et est de plus en plus utilisée pour poursuivre l’enseignement face à la situation socio-politique précaire du pays. Mais, entre disposition technologique et contraintes, plus d’un considère cette forme de formation comme…

POUKISA SE REAL MADRID KI PI GWO EKIP SELON LISTWA ?

POUKISA SE REAL MADRID KI PI GWO EKIP SELON LISTWA ?

Equipe RedactionMar 15, 20241 min read

6 mas ki sot pase a , Real sot fete 102 lane egzistans li. Nan epizòd onze mètres sa ,nou pral gade ansanm evenman ewoyik ekip sila a ,ki gen plis pase yon syèk ,men ki kontinye ap domine mond…

Journée internationale des femmes : Où en sommes-nous ?

Journée internationale des femmes : Où en sommes-nous ?

Salia ÉdouardMar 9, 20243 min read

Ce 8 mars, comme depuis plus d’un siècle, est consacrée la Journée internationale des femmes. Cette année, elle est célébrée à travers le monde sous le thème : “Investir en faveur des femmes : accélérer le rythme”. À l’époque actuelle,…

Mariage Haïtien : le conflit générationnel dans le choix du partenaire idéal

Mariage Haïtien : le conflit générationnel dans le choix du partenaire idéal

Sémilien LouisiusMar 8, 20244 min read

Par le biais d’une action solennelle, un homme et une femme établissent entre eux une union, comme le stipule l’article 139 du code civil haïtien en vigueur. Le mariage demeure le seul moyen légal de vie commune dans la société…

TOUT SA W DWE KONNEN SOU MALADI GAL. E|17

TOUT SA W DWE KONNEN SOU MALADI GAL. E|17

Equipe RedactionMar 7, 20241 min read

Semèn sa ekip Koneksyon Sante an deside mete aksan sou maladi gal anpil moun konnen sou non gatrèl yon patoloji OMS konsidere kòm yon pwoblèm sante piblik. Gal se yon maladi ki touche anpil moun nan monn lan sitou kote…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *